À propos

En 2015, le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), aujourd’hui porteur du projet Talatala, est lancé pour promouvoir une recherche indépendante et rigoureuse sur la violence qui frappe des millions de Congolais. La démarche implique une approche beaucoup plus large : pour nous en effet, les racines de cette violence trouvent leur origine dans un cycle de gouvernance de prédation depuis la période coloniale et s’étendent sur les flancs des collines du Kivu jusqu’aux intrigues politiques et à la corruption à Kinshasa, mais aussi dans les capitales de l’Europe, en Chine et en Amérique du Nord. Nos premiers rapports ont ainsi examiné en profondeur les causes complexes d’une série de massacres dans le nord-est de la RDC, tandis que les suivants se sont penchés notamment sur la richesse de la famille du président Joseph Kabila ou la gestion du projet du gigantesque barrage d’Inga sur le fleuve Congo. Nous avons également enquêté sur des manœuvres électorales de 2018.

Nous poursuivons un double objectif :

Fournir une meilleure compréhension des enjeux et des acteurs de la violence afin de donner aux Congolais les moyens de les tenir pour responsables (ou d’en identifier les responsables)

Promouvoir l’émergence des voix congolaises dans un débat souvent dominé par des étrangers.

Notre travail repose sur trois piliers : 

Conflit armé : même si, officiellement, le Congo se trouve dans une période post-conflit, la violence armée demeure une préoccupation quotidienne pour des millions de Congolais. Ils sont 4,8 millions contraints à se déplacer à l’intérieur du pays - un nombre bien supérieur à celui comptabilisé au plus fort de la guerre - et plus de 130 groupes armés sont répertoriés dans les deux provinces du Kivu. Nos recherches tentent de comprendre les raisons de cette violence, en mettant un accent particulier sur la situation sécuritaire dans les régions du Kivu et du Kasaï, afin de proposer les moyens d’y mettre fin.

Économie politique : le Congo est le plus grand producteur de cuivre en Afrique et le plus gros fournisseur de cobalt au monde. Pourtant, ce pays de 80 millions d’habitants ne disposait que d’un budget de quelque six milliards de dollars en 2018, soit environ la moitié de celui de l’Université de New York. Ce paradoxe d’un pays potentiellement riche avec une population pauvre date de l’époque coloniale et demeure sans doute le principal obstacle à la constitution d’une société congolaise plus équitable. Nos recherches visent à mieux appréhender la nature de cette situation de prédation.

Politique, redevabilité, État : en 2006, les institutions de la troisième République sont mises en place au Congo, portées par un arsenal de nouveaux textes juridiques. Mais, malgré des réformes et trois vagues d’élections multipartites, l’intérêt général recule au profit des intérêts privés de l’élite au pouvoir. Nous enquêtons ainsi sur le fonctionnement des institutions publiques, notamment à travers des sondages d’opinion, pour en comprendre les dynamiques et déceler les mécanismes pouvant rendre l’État plus responsable.

Talatala.cd s'inscrit dans cette perspective. Le site a  été  créé  avec  le  soutien  financier  de l’Agence suédoise de développement et coopération internationale (Sida) et de l’Union  européenne.  Son contenu  relève  de  la  seule  responsabilité  du GEC et  ne  reflète  pas nécessairement les opinions de l’Agence suédoise de développement et coopération internationale (Sida) et de l’Union européenne.

Le GEC est également cofondateur, avec Human Rights Watch, du Kivu Security Tracker, un baromètre mis en place pour suivre et comprendre la violence dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

Nous contacter

Nous sommes basés au Centre de coopération internationale de l'Université de New York, mais la majorité de nos chercheurs sont au Congo et nous entretenons depuis longtemps des partenariats avec diverses organisations de la société civile congolaise.

Centre pour la coopération internationale, Université de New York 726, Broadway, Suite 543, NY 10003, New York.

Mail : contact@congoresearchgroup.org / contact@talatala.cd