Réforme de la justice

Organiser des concours ad hoc de recrutement de nouveaux magistrats

Le
21/04/2022
En cours

Face au déficit des magistrats dans certains coins du pays et en perspective de l’installation de toutes les juridictions administratives, le président Félix Tshisekedi a appelé, le 13 décembre 2021, le Conseil supérieur de la magistrature, en concertation avec le gouvernement, à finaliser « le processus de recrutement [des magistrats] dont le dernier en date remonte malheureusement à plus d’une décennie ». 

Trois mois plus tard, le 21 mars 2022, le secrétariat permanent du Conseil supérieur de la magistrature a lancé un avis officiel de recrutement des nouveaux magistrats civils et militaires. Des nouveaux candidats ont ainsi jusqu’au 30 avril 2022 pour envoyer leurs dossiers, en attendant les précisions sur les lieux et dates de passation des concours.

Sources : discours du chef de l’État sur l’état de la nation du 13 décembre 2021,  politique nationale de réforme de la justice (2017-2026), plan d’actions prioritaires de la politique nationale de réforme de la justice (2018-2022), feuille de route pluriannuelle du pouvoir judiciaire (2018-2023) et compte-rendu de la 37ème réunion du conseil des ministres.


c