Moyens d'information

Une troisième orale avec débat à l’attention de Jean-Marie Kalumba, ministre de l’Économie, relative à l’exercice du petit commerce par les expatriés

10/01/2022

Le député Alphonse Ngoyi Kasanji a déposé, le 7 décembre, une question orale avec débat adressée à Jean-Marie Kalumba Yuma, ministre de l’Économie nationale, concernant l’exercice du commerce en detail par les expatriés dans les zones urbaines et rurales en RDC. C’est la troisième question allant dans ce sens au cours de cette session de septembre après celle du député Ados Ndombasi et Charmant Eliezer Ntambwe. 

Le député PPRD constate la « prolifération » des maisons de commerce tenues les expatriés au détriment des commerçants congolais à revenus moyens. 

« Il s’agit principalement des commerces exploités par des Chinois, Indiens et Libanaisqui vendent au détail les articles de toute nature importés et produits localement, notamment les produits cosmétiques, vivriers , de quincaillerie, sans oublier le secteur des services », écrit l’élu de Mbuji-Mayi. 

Plus loin, il explique que ces commerces bénéficient de l’accompagnement des banques commerciales qui leur octroient des crédits à des taux d’intérêt très bas et des conditions de remboursement très favorables. 

Alphonse Ngoyi Kasanji accuse les expatriés de se faire identifier comme Congolais pour soustraire leurs investissements de la fiscalité relative à l’exercice du commerce par les étrangers dans notre pays. 

Alphonse Ngoyi Kasanji voudrait que le ministre de l'Économie réponde aux questions suivantes :

  • comment expliquer le silence de son ministère face à cette situation qui menace l’existence de plusieurs Congolais ?
  • quelles sont les statistiques (nombre et zone d’implantation) de ces maisons de commerce tenues par les expatriés ? 
  • Quelle est l’approche du ministère de l’économie pour protéger les investissements des nationaux et préserver les revenus faibles de la faillite ?

Rester informé

Soyez informé régulièrement avec les alertes personnalisables par email. Vous pouvez également choisir la fréquence de réception !